Les déchets de plastiques modernes

Les déchets de plastiques modernes

Encore moi qui vous parle de plastique! Cette fois-ci, je vous en parle dans le cadre du mois de Juillet Sans Plastique, une initiative mondiale qui encourage la population à diminuer son utilisation de plastique (principalement de plastique à usage unique). Cette année, plutôt que de parler des classiques déchets à usages uniques, j’avais envie de vous parler des déchets modernes.

C’est quoi les déchets modernes? C’est l’appellation que j’ai décidé de donner aux nouveaux types de déchets que l’on crée depuis les dernières années. Mine de rien, notre mode de vie a beaucoup changé dans les dernières années. La technologie et la pandémie sont probablement les plus grandes raisons de ces changements. Et qui dit de nouvelles habitudes de vie dit de nouveaux déchets.

 

L’achat en ligne

Personne n’a pu résister à la folie des commandes en ligne de la dernière année. La pandémie a peut-être accéléré la popularité des fameux achats en ligne, mais cette tendance était déjà bien présente dans la vie de BEAUCOUP de gens. L’achat en ligne, c’est vraiment génial, mais... les boîtes, le rembourrage, les emballages, le transport et l’impossibilité d’acheter en vrac rend les achats en ligne moins intéressants pour l’environnement.

Pour chaque commande en ligne, le tout doit être envoyé dans une boîte, une enveloppe cartonnée ou un sac plastique. Dans l’option du carton, la bonne nouvelle est que c'est recyclable, mais il s’agit quand même d’un déchet que l’on aurait pu éviter. Pour tout ce qui est des emballages en plastique, malheureusement, presque tout doit aller directement à la poubelle. Même chose pour le « papier bulle » ou toutes autres trucs en plastique pour éviter que les produits se brisent pendant le transport.

ANECDOTE : Chez Flowerink, nous essayons souvent de réutiliser les boîtes que nous recevons pour envoyer nos propres commandes. Par contre, ces boîtes ne sont pas suffisantes et nous devons quand même acheter des boîtes pour envoyer toutes les commandes. Une fois, nous avons reçu une boîte, pleine de boîtes (en s’entend, rien de trop fragile). Mais... la boîte de boîtes était PLEINE À REBORD de bulles en plastique pour éviter que le tout bouge. Pourquoi ne pas avoir choisi une boîte plus petite ou simplement attaché les boîtes ensemble considérant que les items n’étaient pas fragiles? 

Suite à cette anecdote, nous prenons toujours soin d’écrire à ce fournisseur d’éviter le suremballage et le plastique dans nos commandes. Ils sont très respectueux de nos demandes et nous n’avons plus jamais reçu une boîte de boîtes protégées de plastique! On vous invite à faire de même lors de vos commandes en ligne (que ce soit un petit commerce de quartier ou une commande Amazon).

Il n’y a pas de solution miracle et je ne suis pas en train de vous dire de ne plus jamais commander en ligne. Maiiiiis, il est possible d’éviter les commandes en ligne qui sont inutiles ou de limiter nos commandes, par exemple à deux par mois, en ajoutant une mention concernant le suremballage. Pas si mal, non?

 

Le take-out

Ahhh, le take-out. L’une de mes plus grandes passions. Surtout depuis la dernière année, les commandes pour emportées et/où les livraisons de nourriture sont de plus en plus communes. Je ne vous apprends rien si je vous dis que... ça crée des déchets plastiques. Comment manger pour emporter ou faire livrer de la nourriture sans terminer le repas avec des tonnes de plastique à jeter à la poubelle?

Premièrement, il peut être ingénieux de choisir son restaurant en conséquent du type d’emballage. Si on compare, par exemple, une livraison de pizzas VS une livraison de mets chinois.

Pizza (deux pizzas moyennes, une moyenne frite et deux canettes de boissons gazeuses)

  • Quelques emballages en papier (recyclables)
  • Boîtes de pizza (recyclables ou compostables)
  • Canettes (consignables)

 

Mets Chinois (combo de soupe, rouleaux impériaux, riz, poulet général tao...)

  • Quelques emballages en papier (recyclables)
  • Souvent des contenants en styromousse pour la soupe, le riz, etc. (poubelle, si les contenants sont en plastiques, parfois recyclage)
  • Petits contenants plastique de sauce (poubelle ou recyclage)
  • Sachet de sauce soja (poubelle)
  • Commande souvent envoyée dans des sacs en plastique (poubelle si souillés)

Désolé si je vous ai creusé l’appétit !!!

En regardant ces deux exemples, on voit rapidement une différence majeure en termes de déchets. L’idée n’est pas de regarder simplement la quantité, mais aussi de réfléchir à la façon dont on doit se débarrasser de tous ces déchets. Dans l’optique où tous les emballages sont compostables, c’est génial! Même s’il y en a que quelques-uns, mais qu’ils doivent tous aller à la poubelle, ce n’est pas mieux!

Bref, le take-out, c’est vraiment correct! Mais on peut parfois faire quelques modifications pour rendre le tout un peu plus vert. Voici quelques conseils en rafale :

  • Spécifiez que vous ne souhaitez pas avoir d’ustensiles et/ou d’essuie-tout avec votre commande;
  • Spécifiez que vous n’avez pas besoin de condiments (exemple sauce soja, ketchup, mayonnaise) si vous en avez déjà à la maison;
  • Si vous commandez un breuvage, essayez d’opter pour quelque chose en cannette qui sera consignable ou optez pour ce que vous avez à la maison;
  • Si vous faites livrer de la nourriture au bureau, assurez-vous de garder des ustensiles propres sur place pour l’occasion.

 

Le grand come-back du plastique à usage unique

Juste au moment où on pensait que la guerre contre le plastique à usage unique allait bon train, la pandémie nous a fait faire quelques pas en arrière. Ne vous en faites pas, il n’est pas trop tard pour reprendre nos bonnes habitudes et rejeter le plastique à usage unique du revers de la main. Voici quelques trucs pour reprendre l’habitude d’éviter le plastique à usage unique en temps de pandémie :

  • Visitez les cafés qui acceptent les tasses réutilisables (la plupart ont recommencé à le faire);
  • Évitez les commerces et épiceries qui refusent les sacs réutilisables.
  • Trouvez un commerce en vrac près de chez vous qui acceptent les contenants réutilisables en tout temps;
  • Toujours utiliser un masque réutilisable/lavable lorsque possible;
  • Remplir vos petites bouteilles portatives de désinfectants pour les mains en vrac ou d’une grande bouteille;
  • Et telllllement plus.

Finalement, essayez de reprendre les bonnes habitudes que vous aviez mis en place avant la pandémie!

  

Votre défi suite à la lecture de cet article... ce n’est pas de supprimer tous les déchets plastiques de votre vie ;) Je vous demande plutôt de faire une mini analyse et de vous demander : « De quel déchet plastique pourrais-je me défaire facilement? » Essayez d’opter pour quelques astuces qui sont faciles à appliquer dans votre mode de vie actuel.

Sur ce, bon mois de Juillet Sans Plastique à tous, 

 

0 commentaires 0

Laissez un commentaire

Solde

Indisponible

En rupture de stock